3 février 2012

Le dishcrawl à Montréal : excursions au village Shaughnessy et au centre-ville

« C’est ton premier dishcrawl ? » Ainsi s’abordent souvent les inconnus gourmands qui se retrouvent l’espace d’une soirée pour participer à un dishcrawl, c'est-à-dire faire la tournée des restos (comme on fait la tournée des bars). Au cours d’une soirée typique de dishcrawl, les participants goûtent une sélection prédéterminée de plats ou de bouchées dans quatre établissements différents et profitent d’un cadre convivial où se mêlent bonne chère, excitation et exploration urbaine piétonnière. Initié en Californie en février 2010 par l’Américaine Tracy Lee, le phénomène du dishcrawl s’est rapidement répandu dans près de 20 villes américaines (de Philadelphie à Washington en passant par New York) et dans quelques villes canadiennes (dont Toronto, Ottawa et Montréal).

Le fonctionnement de l’activité est simple : on achète sur le site web dishcrawl.com un billet pour l’excursion annoncée, la plupart du temps sans connaître la liste des arrêts gourmands de la soirée. Le coût du billet comprend les taxes et le pourboire, mais pas les consommations. Quarante-huit heures avant l’événement, le point de rendez-vous (qui correspond à la première station de la soirée) est communiqué aux participants par courriel. À chaque arrêt, le groupe est accueilli chaleureusement (souvent par le propriétaire) et profite d’un service ultra rapide, ce qui permet de manger sans trop se presser et de quitter les lieux en une trentaine de minutes. Qu’on y aille seul, avec des collègues ou avec des amis, le dishcrawl constitue une excellente façon de faire des rencontres intéressantes. « Eat Food. Meet People. » : voilà le slogan de dishcrawl. 

Active depuis septembre 2010, la cellule montréalaise de dishcrawl a organisé des excursions dans des quartiers variés (comme le Vieux-Port, le Quartier chinois, Rosemont, etc.), des itinéraires thématiques (sur les croissants, les desserts, les terrasses, etc.), des circuits inspirés par des recommandations de foodies (comme Food Guy Montreal ou Will Travel for Food), de même que des événements spéciaux (dont un atelier de dégustation de chocolat) pour des groupes pouvant aller de 20 à 200 personnes. Si le dishcrawl est encore surtout populaire auprès des Anglo-Montréalais, une clientèle fidèle de francophones commence à s’y adonnerNotons qu’une option végétarienne est généralement disponible pour les participants qui en font la demande.

J’ai moi-même eu la chance de prendre part à deux dishcrawls au cours des derniers mois. Une première excursion dans le village Shaughnessy (sur la rue Sainte-Catherine entre les métros Guy-Concordia et Atwater) m’a permis de goûter en novembre les pizzas en forme de cône de Kono, les spécialités du Café Théâtre (macaroni au fromage, sous-marin aux boulettes de viande, brownie, etc.), la succulente cuisine du pub japonais Imadake et les très bons desserts chocolatés de Cacao70


Kono

Imadake

Cacao70

Cacao70

À l’occasion d’un second parcours gourmand au centre-ville de Montréal (Montreal’s Downtown Core: 2012 edition), j’ai mangé d’excellentes bouchées au
Deville Dinerbar, la pizza maison de la cafétéria urbaine Anton & James, un cheeseburger au bœuf Angus à la franchise montréalaise de Cheeburger Cheeburger (célèbre pour ses laits fouettés et ses condiments variés), de même qu’une part du très bon gâteau au fromage maison de chez Reuben’s Deli. Devant cette abondance de nourriture, on se désole parfois de ne pas arriver à terminer son assiette !

Deville

Deville (cornichon frit, pain au homard, taco au thon, hot dog et mini-burger)

Anton & James (pizza poulet, pepperoni, champignons et trois fromages)

Cheeburger Cheeburger

Cheeburger Cheeburger (cheeseburger de boeuf Angus)

Reuben's Deli (gâteau au fromage maison)


Pour découvrir les spécialités de plusieurs établissements en une seule soirée, pour rencontrer des gourmands sympathiques et enthousiastes, pour vivre une sortie gourmande hors de l’ordinaire, je vous recommande chaleureusement de tenter l’expérience. 



Dishcrawl Montreal
Deux organisateurs de la cellule montréalaise : Jason de Shut up And Eat et Kristel de Kristel’s Kitchen

Des billets pour un événement spécial prévu le 6 mars 2012 et organisé en collaboration avec l’hôtel InterContinental sont actuellement en vente ici.

Restos mentionnés
(Les adresses que je recommande sont précédées d'un astérisque.)
Kono (1446, rue Sainte-Catherine Ouest, Montréal, 514-544-5066)
Café Théâtre (1832, rue Sainte-Catherine Ouest, 514-564-4440)
*Imadake (4006, rue Sainte-Catherine Ouest, Montréal, 514-931-8833)
*Cacao70 (2087, rue Sainte-Catherine Ouest, Montréal, 514-933-1688)
*Deville Dinnerbar (1425, rue Stanley, 514-281-6556)
Anton & James (1414, rue Stanley, Montréal, 514-843-0555)
Cheeburger Cheeburger (1444, rue Metcalfe, Montréal, 514-419-7909)
*Reuben's Deli (1116, rue Sainte-Catherine Ouest, Montréal, 514-866-1029)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire